Revenons un peu au projet de construction, si vous le voulez bien.

 

Attention, c'est loooong, mais c'est aussi le dernier article qui récapitule les étapes déjà passées. Après celui-ci, on pourra parler du présent!

 

Nous en étions restés au finacement.

Et donc en parallèle de la vente/crédit/banques .... il a fallu déposer le permis de construire.

Parce que sinon, il y a comme un petit risque de voir débarquer les pelleteuses pour tout démonter.

Le dossier du permis, il se dépose en Mairie.

Alors en septembre 2013, aux prémices du projet, nous allions rencontrer l'urbanisme de la commune pour adapter nos plans aux règles en vigueur dans la ville.

On a dû modifier une ou deux chouilles niveau implantation, mais on a surtout découvert avec joie (oh que oui.....) que nous étions dans une zone gérée par les bâtiments de France.

Ma maman, m'avait un peu tenue au jus des délais qui pouvaient légèrement (huhuhuhu....) augmenter si on devait obtenir l'avis de l'architecte des BF.

Mais elle nous a aussi donné du conseil en béton: prendre rendez-vous avec l'architectecte des batiments de France (nous l'appellerons ABF) avant le dépôt de permis pour faire nos modifications en amont, de manière à ce que l'ABF n'ait plus qu'à s'exclamer que le projet était "siouper" et tout valider.

Et en septembre 2013 (encore et toujours) (ce fut un bon mois entre les rentrées, les agences, la vente, le sous-seing, les constructeurs, .....), mon homme allait d'un pas vaillant, voir l'ABF, avec son pus beau sourire crispé.

Nous avions constitué un dossier fait de photos du terrain, d'un montage photo du terrain avec la maison dessinée dessus, un plan du quartier, plan de la maison, ......

Bilan du rendez-vous: un gars sympa qui nous a demandé de mettre des tuiles canal ( OK, ça me plaît), des volets (OK, ce que je voulais) et des encadrements aux portes (bon là, j'ai couiné).

Suite à ce rendez-vous, on a monté le dossier avec le constructeur et on l'a déposé fin septembre.

On l'a lu et relu et rerelu et rererelu pour s'assurer qu'il ne manquait rien.

...

Ce qui va suivre nous a appris combien tout est affaire de détails...

Octobre: premier recommandé de la mairie.

Nous avons écrit Monsieur ET Madame sur le formulaire des demandeurs.

Et on nous demande, là, maintenant, un formulaire pour Monsieur, et un autre formulaire pour Madame.

Hum, on est marié et nous sommes tous les deux des demandeurs.

....petite incompréhension mais ....

D'accord, je vais remplir mon propre formulaire.

Nous renvoyons donc le premier formulaire accompagné du mien.

15 jours plus tard: Deuxième recommandé.

Sur le formulaire de Monsieur, il faut rayer "Madame" que nous avions laissé.

...

On raye le "Madame" du premier formulaire et on photocopie tout ça et.........malheur! ...... on renvoie cet exemplaire du dossier photocopié.

Troisième recommandé!

Nos photocopies sont en noir et blanc bourdel!

Et nos espaces verts n'apparaissent plus en couleur, rebourdel !

Comment voulez-vous distinguer les espaces verts si ils sont en noir hein???????

Je crois qu'à ce moment là (soit avec un mois de retard) on a piqué un feutre vert aux gamins, on a fait notre plus beau coloriage et on a renvoyé le tout.

Et là, croyez-nous, on a commencé à transpirer quand on allait à la boîte aux lettres.

Sincèrement, j'en ai pas voulu au service de la mairie, même que j'ai bien compris que c'était leur boulot de tout vérifier et qu'au bout du bout, ça nous a protégé contre les recours de tiers.

Mais je propose une permanence ou on pourrait monter son dossier avec quelqu'un qui nous guiderait sur ces détails et qui nous éviterait de prendre du retard.

Parce que c'est un peu le projet d'une vie quand même, et que deux mois de retard, ça aurait pu remettre en question la vente du terrain.

Et encore que nous, on s'en sort pas mal, comparé aux histoires fabuleuses qu'on nous a raconté.

Bref, je passe sur la suite et ,début Novembre, notre dossier était validé par la mairie et pouvait être présenté aux ABF pour validation.

Et donc là, on attend.

On attend .

On A.T.T.E.N.D .......

Et puis en Janvier 2014, l'ABF nous dit qu'en fait, on est en zone Bâtiments de France mais que notre projet n'est visible depuis aucun site protégé et que donc, il n'a pas d'avis à donner.

...

J'avoue que nous aurions su ça en septembre, ça aurait été bien sympatoche.

....

Mais au bout du bout, je retiens surtout que je peux jeter loin loin loin les encadrements de portes!

Et je retiens aussi qu'on est à la bourre mais pas trop finalement.

Donc le 10 janvier 2014, notre permis est validé par la mairie et les ABF: le délais de recours des tiers peut commencer à courir!

Trois mois à attendre et croiser les doigts pour que personne n'ait l'idée saugrenue de s'opposer à notre projet.

En même temps, on ne construit pas un immeuble de 42 étages, ni une maison rose fluo aux volets oranges tachés de vert, donc on ne devrait pas s'attirer les foudres du voisinage.

Mais bon, qui sait.

Alors on prend une sécurité, inutile en campagne, mais plutôt vivement conseillée en ville: on fait venir un huissier pour qu'il confirme que nous avons bien mis un panneau pour avertir du dépôt de permis de construire.

Et oui! Sachez brave gens, que certaines personnes malintentionnées enlèvent les panneaux obligatoires pour pouvoir justifier leur recours.

Mais tout ça, c'est derrière nous, et c'était pas non plus la mer à boire, juste un peu crispant quand même.

Et vous savez quoi?

Nous sommes arrivés au terme des délais de recours!

L'attente de fin des recours des tiers ne nous a pas semblé interminable car nous avons, dans cet intervalle, vendu et déménagé, ce qui a, un peu, occupé nos journées.

Et c'est ainsi que s'achève cet épisode: la prochaine fois, je vous cause du début des travaux.

Enfin le début des travaux!

Enfin de la brique, de la boue et des gros camions!!!

 

Bises!